Présentation 2017-10-10T17:35:02+00:00

L’association propose la réalisation d’ateliers d’éducation aux images s’inscrivant au sein de votre projet.

Grâce à une équipe de spécialistes de l’image, elle possède tous les atouts pour élaborer des actions ponctuelles ou au long cours, aux objectifs variés et aux formes diverses.

Des formules d’ateliers sont proposées, certaines en partenariat avec l’AcrirA, association des cinémas de recherche indépendants de la région alpine. Elles sont des pistes d’idées et peuvent être modulées, adaptées en fonction de vos attentes.

L’éducation aux images : pourquoi ?

Le monde de l’audiovisuel est en pleine mutation. Avec l’entrée dans l’ère du numérique, les productions se dématérialisent et les supports de diffusion se multiplient : du traditionnel écran de cinéma à celui d’ordinateur, en passant par la tablette, le smartphone et la télévision. De nouveaux médias, de nouvelles formes d’expression se développent.

Jamais encore l’homme ne s’est trouvé aussi entouré, stimulé, exposé aux images. Ces moyens de communication sont devenus si nombreux et intrusifs dans nos vies qu’il devient impératif de les accompagner d’une éducation adaptée. C’est ce défi qu’Archipel relève aujourd’hui.

Ainsi, nous pensons que l’éducation aux images permet de :

  • Profiter d’objets audiovisuels, qui posent un regard sur le monde pour penser sa complexité, sa diversité, ses contradictions, comme participant d’une connaissance de soi et d’une ouverture aux autres.

  • Ouvrir, aiguiser son regard et développer un esprit critique.

  • Offrir un espace d’expression de sa sensibilité et de sa créativité.

L’éducation aux images : comment ?

  • Découvrir l’image à travers ses diverses facettes : son histoire, ses techniques, son langage, etc.

  • Varier les approches : le voir et le faire

Voir

  • Montrer différents objets audiovisuels pour ouvrir à diverses formes comme moyen d’expression : découvrir une démarche, un propos, un type de discours, une forme d’image.

  •  Prolonger l’expérience : revenir sur l’objet audiovisuel, interroger ses sensations de spectateur, questionner les intentions du réalisateur, «analyser».

  •  Créer des liens entre différents films, auteurs, arts et ainsi accompagner le spectateur dans la formation d’une véritable culture cinématographique.

Faire

Pour initier à une pratique de création, mieux vaut en avoir une expérience directe et personnelle, même très modeste. Alain Bergala

Par l’expérimentation, c’est à dire la réalisation d’un objet visuel ou audiovisuel :

  • S’initier aux différents outils propres à cette forme d’expression : écriture, son, image, montage, etc.

  • Découvrir « l’envers du décor » d’un film ou d’une vidéo et prendre conscience des enjeux, du travail nécessaire.

  • Expérimenter l’acte de création et laisser place à l’expression de chaque sensibilité.

  • Œuvrer de manière collective, se rendre compte de l’importance du rôle de chacun.