De 3 à 6 ans2018-09-07T17:50:25+00:00

DES ATELIERS CINÉMA POUR LES 3 à 6 ANS !

Les ateliers sont adaptés au rythme et au projet de la classe ou de l’établissement. Le nombre de séances varie en fonction de l’atelier choisi, entre 2h et 10h environ.

Pour toutes informations complémentaires ou demande de devis, n’hésitez pas à nous contacter.

La réalisation de films

Exercer une pratique artistique pour imaginer, rêver, exprimer sa sensibilité.

S’initier au langage audiovisuel. / Entraîner ses capacités narratives. / Expérimenter l’illusion cinématographique.

  • Le stop-motion

Niveaux : PS / MS / GS

En grande section, les enfants, avec l’enseignant, créent les décors et les personnages en papier découpé d’une courte histoire. Ils animent ensuite leurs personnages au sein des décors grâce à la technique du stop-motion c’est à dire en photographiant chaque mouvement, image par image, pour réaliser un court-métrage d’animation. Les plus petits peuvent également expérimenter la création en stop-motion en animant leur jouet préféré ou leur doudou par exemple.

  • La pixilation

Niveau : GS

C’est une technique similaire au stop-motion mais qui met en scène de vrais acteurs qui sont ici les enfants ! Ainsi, il expérimentent la décomposition du mouvement photos par photos et assimilent d’autant mieux le concept de l’illusion du mouvement.

  • Le documentaire

Niveau : GS

Les enfants réalisent un court reportage sur un aspect ou un événement particulier de leur école. Par tout petit groupe, l’intervenant leur apprend à filmer en leur partageant des notions simples de cadrage et d’échelle de plans comme par exemple “plan de près” et “plan de loin”. Ils s’intéressent également à la création d’une bande sonore (choix d’ambiance sonore, de musiques…) et pourront, par exemple, réaliser de petites interviews d’élèves ou d’enseignants de l’école.

  • Les trucages du cinéma !

Niveau : GS

Les élèves jouent des scénettes devant la caméra et expérimentent les premiers trucages de l’histoire du cinéma : apparition et disparition d’objets comme par magie, dédoublement des élèves dans une même scène… Une manière ludique de s’initier à la réalisation de films et de comprendre l’illusion cinématographique ! L’occasion également de leur faire découvrir les films de Georges Méliès, pionnier du cinéma.

Projection de courts métrages  

Sensibilisation à l’art et construction d’une culture

Niveaux : PS / MS / GS

Les enfants rencontrent le cinéma sous toutes ses formes ! Ils découvrent différentes histoires et plusieurs manières de les raconter. Les films sont choisis en fonction du jeune âge des élèves : ils sont de courte durée, la narration est simple, le contenu adapté et la forme attractive. Ils participent au développement de la compréhension d’une histoire et stimulent l’imaginaire.

Après la projection

  • Retrouver la chronologie du film / Développer la compréhension narrative.

A partir de vignettes, l’enfant reconstitue l’histoire en les mettant dans le bon ordre chronologique.

  • Petite leçon d’analyse de l’image / Comprendre la construction d’un film

Pour les plus grands, ces vignettes peuvent faire l’objet d’une description précise et permettre d’aborder ainsi des notions cinématographiques telles que la composition, le cadre, le point de vue ou encore le montage.

  • Créer son affiche de films / Éveiller l’imagination et laisser place à la créativité.

En créant sa propre affiche du film visionné, l’enfant réfléchit à ce qu’il a perçu et ressenti : qu’a-t-il aimé ? qu’a-t-il retenu ? qu’a-t-il compris ?

  • L’atelier pré-cinéma / Développer les capacités motrices et l’expérimentation

Les enfants découvrent les origines de l’image animée grâce à différents jouets optiques. Ils créent leur propre jouet (thaumatrope, phénakistiscope…) et comprennent comment naît l’illusion du mouvement !

  • L’atelier des sons / comprendre la construction sonore liée à la narration et aux émotions

Cette activité consiste à écouter des sons entendus dans les films et les reconnaître. Elle permet aux enfants de distinguer des ambiances sonores et de comprendre le sens qu’elles donnent à l’histoire.